En tant que technicien de surface, vous garantissez la propreté des surfaces. Il s’agit d’une responsabilité cruciale pour certains secteurs, tels que l’agroalimentaire ou celui de la santé.

Ainsi, les lieux de production industrielle doivent présenter un niveau d’hygiène irréprochable.

Le technicien de surface nettoie et désinfecte des installations. Il veille à ce que les normes d’hygiène et de propreté soient respectées. Que cela concerne les locaux de production, les bureaux ou les machines.

Plusieurs produits sont au contact des surfaces dont il a la charge. De ce fait, il respecte un planning qui indique les zones à nettoyer, les protocoles et les procédures de désinfection.

Sachez que l’exercice de son travail peut induire des contrôles visuels et bactériologiques. Cela est totalement compréhensible si l’on évoque le cas des laboratoires ou dans les milieux de l’agroalimentaire.

Afin de manipuler les produits de nettoyage, le technicien de surface porte des protections. Il peut aussi utiliser des machines telles que :

  • Des autolaveuses ;
  • Des monobrosses ;
  • Des canons à mousse ;
  • Des lustreuses…

Ce dernier peut selon les besoins bénéficier de formations au pilotage des engins de nettoyage.

Il doit savoir démonter ou remonter des machines qui interviennent dans le processus de production afin de les nettoyer pour respecter les protocoles et les normes d’hygiène.

Les compétences et qualités requises pour un devenir technicien de surface

En effet, le technicien de surface doit détenir les compétences et les qualités suivantes :

  • Il doit respecter des critères de propreté et être soigneux pour l’usage du matériel utilisé ;
  • Il doit être organisé puisqu’il suit un planning quotidien et être rigoureux puisque c’est de lui dont dépend l’hygiène des locaux et du matériel ;
  • Il doit disposer d’une bonne condition physique car les surfaces à nettoyer peuvent être plus ou moins grandes. Il n’est pas dit non plus que l’usage du matériel soit d’un grand confort. Pour cela, il doit garder un bon niveau d’énergie.

Quelles formations peut-il suivre avant d’effectuer son métier ?

Voici une liste des formations qu’il peut effectuer :

  • Un CAP maintenance et hygiène des locaux ;
  • Un Bac pro Hygiène Propreté Stérilisation (HPS) ;
  • Un BTS MSE – Métiers des services à l’environnement.

Une formation de technicien de surface en alternance est également possible.

Quels sont les débouchés du métier de technicien de surface ?

Le technicien de surface exerce ses fonctions hors des horaires de production, c’est-à-dire en soirée ou le week-end.

Ce métier requiert une certaine force physique. Veillez à préserver votre santé car cela peut engendrer une fatigue chronique ou des troubles au niveau musculaire et squelettique.

Egalement, les produits de nettoyage peuvent avoir des effets indésirables comme des irritations, des allergies ou des intolérances.

Le technicien de surface peut connaître une évolution rapide et devenir chef d’équipe ou chef de site. Sans formation complémentaire, il peut accéder au poste de technicien de qualité.

Dernier avantage et non des moindres, celui-ci peut créer sa propre société de nettoyage industriel.

Article signé : Denise

Avatar
Rédactrice spécialisée dans le monde de l'entreprise et l'école dans le but de vous aider à atteindre vos objectifs professionnels.

Nous sommes là pour vous

Vous envisagez un entretien ou compter entamer une reconversion professionnelle ?

Me faire coacher