L’orthodontie est une spécialité de l’orthopédie dento-faciale et remédie aux anomalies dentaires.

Un orthodontiste utilise des appareils sophistiqués et dépiste ou corrige le mauvais positionnement ou alignement des mâchoires ou des dents.

Pour les mâchoires, il s’agira de malformations et pour les dents, de problèmes d’alignements. Son activité principale consiste à poser et ajuster les bagues et les appareils dentaires.

Cela nécessite :

  • Une grande dextérité car ses gestes doivent solliciter de la minutie,
  • Une faculté à rester concentré,
  • Le sens du relationnel et de la pédagogie afin de créer un climat de confiance avec les patients et leur suggérer le traitement adéquat.

 

Découvrez dans cet article, « Quelle formation suivre pour devenir orthodontiste ? » et l’ensemble des informations dont vous avez besoin pour appréhender cette profession.

La formation du métier d’orthodontiste

Pour devenir orthodontiste, il faudra compter six ans d’études supérieures après le baccalauréat pour obtenir le Diplôme d’Etat (DE) en chirurgie dentaire et le Diplôme d’Etudes Spécialisé (DES) en orthopédie dento-faciale.

La première étape post-bac est de passer le PACES, c’est-à-dire la première année commune aux études de santé. Suite à cette première partie de concours, vous devez choisir le domaine de la chirurgie dentaire en faculté d’odontologie. Petite précision, le numérus clausus détermine un nombre de places fixes chaque année par un arrêté gouvernemental.

Puis vous pouvez vous préparer à l’obtention du DE suivants plusieurs cycles.

Trois cycles composent la formation. Le premier dure trois ans, le deuxième deux ans et le troisième donne lieu à une spécialisation de trois ans maximum en orthodontie, en internat.

Sachez que l’accès au dernier cycle demande de réussir un concours et peut se réaliser en cycle court (1 an).

Toutefois, il existe un dernier recours pour exercer la profession qui est le CES avec une spécialité en soins orthodontiques. Celui-ci est moins officiel mais permet d’exercer dans les normes du métier.

Les missions de l’orthodontiste

L’orthodontiste peut proposer ses services aux enfants et aux adultes.

Dans le deuxième cas, on parlera d’une orthodontie esthétique ou de l’ortho-chirurgical. Il travaille très souvent en équipe.

Le premier rendez-vous avec ce spécialiste donne lieu à une consultation afin d’établir un diagnostic sur le meilleur traitement. Il pourra être question de réaliser des empreintes de dents pour un bilan plus complet ainsi qu’un examen clinique constitué de radiographies.

L’orthodontiste se charge de poser et d’ajuster périodiquement, les appareils correcteurs dont il établit les devis.

Il a également un rôle de conseil afin de prévenir ses patients sur les bonnes pratiques d’hygiènes. Il effectue le suivi de sa clientèle afin de constater l’état de leur dentition et le bon fonctionnement du traitement.

La carrière et la rémunération de l’orthodontiste

L’orthodontiste pourra exercer en cabinet privé ou dans le milieu hospitalier. Son agenda dépend principalement des horaires scolaires de sa clientèle. Généralement, il reçoit les enfants et les adolescents en dehors des heures d’études. Les rendez-vous se dérouleront principalement le soir ou la journée du mercredi.

En début de carrière, un orthodontiste percevra environ 3000 euros net par mois et pourra avec plus d’expérience, atteindre 9000 euros ou plus selon ses compétences et la région dans laquelle il exercera.

Article signé : Denise

Avatar
Rédactrice spécialisée dans le monde de l'entreprise et l'école dans le but de vous aider à atteindre vos objectifs professionnels.

Nous sommes là pour vous

Vous envisagez un entretien ou compter entamer une reconversion professionnelle ?

Me faire coacher