Saviez-vous que le code du travail en France ne dispose d’aucune définition pour expliquer la notion d’un cadre en entreprise ?

Il est vrai qu’expliquer l’embauche d’un cadre et celui d’un salarié promu à ce statut, peut donner lieu à des opinions divergentes.

Toutefois, cela reste un objectif non négligeable pour la plupart des concernés. En effet, il peut s’agir d’une augmentation de salaire, d’horaires ou de conditions de travail allégées, de nouvelles responsabilités en corrélation avec ses objectifs d’évolution.

Ainsi, pour faire sens à ces exemples, nous vous proposons la lecture de cet article afin de tout savoir sur le statut de cadre en entreprise.

La définition du statut cadre en entreprise

D’un point de vue juridique, le statut de cadre en entreprise ne donne pas lieu à une définition légale. Comme nous l’avons mentionné dans l’introduction de cet article, la loi française ne se prononce pas précisément à ce sujet.

Cependant, l’Organisation Internationale du Travail (OIT), nous explique qu’une personne bénéficiant d’un tel statut dispose :

  • D’un enseignement et d’un niveau d’étude supérieur. Celle-ci peut également posséder une expérience professionnelle avérée dans le domaine d’activité dans lequel elle exerce.
  • D’une capacité à appliquer en tant que salarié, un haut niveau de responsabilités faisant appel à la prise d’initiatives et de décisions, dans le cadre d’une fonction, dont le caractère intellectuel prédomine.

L’OIT met donc en exergue deux arguments pour expliquer le statut de cadre en entreprise, c’est-à-dire, d’une part son niveau d’étude supérieur et son expérience professionnelle et d’autre part son degré de responsabilités.

Un autre point est à prendre en considération. Il s’agit de la vision collective.

En effet, plus que le simple fait de se projeter dans l’accès à des conditions privilégiées liées à ce statut, la fonction de cadre en entreprise revêt le symbole de la réussite sociale. On note une croyance culturelle selon laquelle, devenir cadre ouvre la voie à une amélioration du sentiment de considération par ses pairs et par la société dans une moindre globalité.

Quelles sont les différences entre un cadre et un salarié ?

Tout d’abord, nous pouvons évoquer la durée de la période d’essai et le délai de préavis au nombre de 4 mois pour le premier et 3 mois pour le second.

Cette durée est amoindrie au nombre de deux mois pour la période d’essai et un mois pour le délai de préavis pour les statuts salariés.

Bien entendu, le salaire s’impose comme le critère différenciant principal entre ces deux statuts, mais ce n’est pas tout… Le cadre d’entreprise bénéficie de conditions plus avantageuses :

  • Une meilleure couverture sociale et cotisation pour leur retraite ;
  • Lors d’un licenciement, il peut négocier ses indemnités légales ;
  • En situation de chômage, ses indemnités sont plus longues et plus élevées.

Recruter des cadres en entreprise

Le niveau de responsabilités des cadres détient un revers dans le monde de l’entreprise, puisque les responsabilités que l’on lui confie, impliquent un délai de recrutement plus long.

D’ailleurs, certaines sociétés externalisent la totalité ou certaines étapes de ce processus afin de gagner en souplesse et efficacité d’organisation.

Néanmoins, on note des parcours spécialisés d’intégration adaptés aux cadres pour faciliter le recrutement en interne.

About the Author: Denise

Nous sommes là pour vous

Vous envisagez un entretien ou compter entamer une reconversion professionnelle ?

Me faire coacher