eviter-surmenage-travail

Épuisement professionnel, sentiment d’être dépassé ou situation de burn-out : le surmenage au travail est bel et bien une réalité pour de nombreuses personnes. Si le mal-être au travail est souvent considéré comme le mal du siècle, le surmenage professionnel est certainement un des plus courts chemins qui y mènent.

Qu’est-ce que le surmenage au travail et à quoi le reconnaît-on ? Comment faire pour éviter d’être surmené au travail ? Voici nos explications !

Le surmenage au travail : qu’est-ce que c’est ?

Qu’on l’appelle « burn-out » ou « épuisement professionnel », le surmenage au travail se caractérise par un sentiment de stress chronique dans le cadre de l’accomplissement d’une activité professionnelle. Le surmenage au travail est aujourd‘hui très sérieusement considéré, et, à ce titre, il est intégré dans la classification internationale des maladies émise par l’OMS (« Organisation Mondiale de la Santé »).

➡️ Le surmenage au travail se définit donc par un état de fatigue psychique et émotionnelle, persistant et durable, et qui ne permet plus de faire face aux contraintes quotidiennes et aux objectifs professionnels liés à son emploi. 

femme-occupe-travail

Les symptômes du surmenage au travail

Malheureusement, le surmenage au travail peut parfois conduire au burn-out s’il n’est pas identifié suffisamment tôt. Toutefois, il existe des signes qui permettent d’identifier ce phénomène de fatigue, parfois extrême. Voici donc les principaux symptômes du surmenage au travail :

  • Fatigue extrême durable ;
  • Insomnies ;
  • Maux d’estomac ;
  • Humeur irritable ;
  • Migraines ;
  • Douleurs chroniques ;
  • Démotivation au travail.

➡️ Le stress, conjugué à un ou plusieurs de ces facteurs, est potentiellement le signe d’un épuisement professionnel. Bien souvent, un rythme de travail trop élevé et une charge de travail trop importante, sur une période prolongée, sont à l’origine du surmenage professionnel.

Les conseils pour éviter le surmenage au travail

Les causes du surmenage au travail proviennent d’une activité professionnelle trop exigeante d’une part, et d’une mauvaise gestion du stress d’une autre part. Ainsi, pour limiter ou complètement annihiler le surmenage au travail, il faut avant tout une bonne hygiène de vie et replacer le travail dans un meilleur contexte, avec une approche plus favorable.

Voici une liste de bonnes pratiques et de conseils afin d’éviter le surmenage au travail :

  • Veiller à avoir une bonne qualité de sommeil –> adoptez des solutions pour mettre fin aux troubles du sommeil afin de retrouver un sommeil réparateur qui vous préservera de l’épuisement mental et physique ;
  • Pratiquer une activité physique ou sportive régulièrement –> cela permet d’évacuer positivement le stress quotidien ;
  • Garder une alimentation saine –> privilégiez des aliments riches en potassium et en magnésium (amandes, bananes, sésames, pissons gras, céréales complètes, cacao, viande blanche, avocats, haricots…) et éviter la caféine et l’alcool ;
  • Garder le contrôle sur ses émotions –> pratiquer la méditation ou le yoga ;
  • Confiez à vous à votre manager ou direction –> Il peut arriver qu’un manager soit trop exigeant ou gère mal son rôle. Dans ce cas n’hésitez pas à ouvrir le dialogue.
  • Séparer la vie professionnelle et la vie privée –> déconnecter du travail en rentrant chez soi, ne pas « ramener » les problèmes professionnels à la maison, tisser du lien social en dehors du cercle professionnel.

Article signé : Denise

Avatar
Rédactrice spécialisée dans le monde de l'entreprise et l'école dans le but de vous aider à atteindre vos objectifs professionnels.

Nous sommes là pour vous

Vous envisagez un entretien ou compter entamer une reconversion professionnelle ?

Me faire coacher